Oublié ?

Merci de confirmer votre choix

N° 801 - Rat

par Berek

Tournoi: Zodiaque ( Auteur: Rico et Modérateur: berek )

L’horoscope de ce matin est formel et unanime ! Quel que soit votre signe, vous ferez une rencontre de nouvelles énigmes qui vous raviront et avec lesquelles vous passerez une grande partie de votre temps ! Vous pouvez oublier les occupations obligatoires : vous ne serez pas concentrés sur votre travail ces prochains temps, autant ne pas s'y attacher. Pensez tout de même à dormir de temps en temps…
Le félin et le muridé

Deux fois deux bêtes variées, le félin Saisit-frometon,
Sinistre volatile le hibou, Grignote-Tricot le muridé,
Lady mustélidé à la grande taille,
Ensemble personnes d’intelligence traître,
Habitaient le fût décomposé d'un conifère âgé et rude.
Si longtemps y vivèrent, qu'un crépuscule, aux environs de ce conifère
L’humain posa ses pièges. Le félin, dès potron-minet,
Part pour quérir son butin.
Les ultimes marques de l’obscurité évitent qu'il ne distingue
Le rets : il y choit, en péril de succomber;
Et mon matou de hurler, et le muridé de galoper.
Le premier empli d’accablement, et le second empli de liesse ;
Il distinguait dans les filets son funeste adversaire.
Le malheureux minet énonce :« Précieux ami,
Les marques de ta bonté
Se trouvent ordinaires à mon objet ;
Accours m’assister à décamper du traquenard où la bêtise
M'a obligé à choir. C'est à excellent escient
Que, unique parmi ton engeance, par affection insolite,
Je t'ai éternellement aimé, t’adorant de même que mes prunelles.
Je ne m’en lamente pas, et j'en exprime faveur aux divinités.
Je m’apprêtais à les implorer,
De même que chaque félin bigot le fait toutes les aurores.
Ce lacs m’attache : mon existence dépend de toi ;
Accours briser ces entraves. - Et quid de la médaille
Que j’en obtiendrai, rétorqua le muridé.
-Je promets éternelle union
A ton encontre, répliqua le félin.
Utilise mon ergot, et reste certifié:
Face à quiconque je te défendrai,
Et le mustélidé dévorerai
Avec le hibou :
Ils te poursuivent chacun d’eux.» Le muridé répond: « Imbécile !
Je serais ton libérateur? Pas si bête.»
Ensuite il repart en direction de vers son antre.
Le mustélidé se trouvait non loin du repaire.
Le muridé monte au-dessus, il y aperçoit le mari de la chouette :
Périls à chaque côté, l’urgent gagne.
Grignote-Tricot repart vers le félin, et agit de telle manière
Qu'il dissocie un maillon, et un deuxième, et ensuite tellement
Qu'il libère finalement le fourbe.
L’humain apparaît en cet instant;
Les récents partenaires s’enfuient de concert.
Un peu après, le matou aperçut au lointain
Son muridé sur une hauteur, et en alerte :
« Ah! camarade, appela-t-il, approche pour m’étreindre ; ta précaution
Me blesse : tu considère
Pareillement à un adversaire ton partenaire.
Crois-tu que j'aie gommé
Que suite à Notre Père je te suis redevable de mon existence ?
- Et pour ma part, répondit le muridé, crois-tu que j’omette
Ton naturel? Un quelconque contrat
Est-il apte à obliger un matou à la gratitude ?
Se garantit-on sur l’union
Qu'a forgée l’exigence ?»
Vous devez vous connecter pour répondre.

TOE - Berek


TOE - Top X-Vision